mercredi 5 septembre 2012

L'Aïkido : une ouverture aux autres



L'Aïkido est un art martial traditionnel, donc non compétitif.                                                                                             
Non compétitif car la martialité, à l’origine le fait de guerre, ne permet pas la compétition.

Comme l’écrit très justement Mitsugi SAOTOME Senseï dans Aïkido – Nature et Harmonie : « La compétition fait tendre la pratique vers un ultime attachement à la victoire, où technique et principes sont détruits par l’agressivité et la peur de perdre..[…]
Or l’agressivité n’est pas une arme de contrôle efficace, car elle renforce la résistance de l’adversaire. Il s’en suit une lutte tactique sanctionnée par la seule force physique. »

Ainsi l’objectif de l'Aïkido est l’éducation de l’Homme, par le corps et l’esprit. Les techniques n’étant qu’un moyen de comprendre les principes martiaux et le message éducatif qu’elles sous-tendent. Cette recherche, ce processus éducatif se pratique lors d’entraînement en binôme, ce qui encourage également la communication et crée du lien social.
Lors de chaque échange, chacun des protagonistes tente de perfectionner sa technique en renforçant les impératifs de l'autre. Les deux protagonistes ayant des objectifs opposés mais complémentaires, il n'est pas possible de designer un vainqueur, ce qui annule, de facto, toute compétitivité.
L’aïkido est également un art martial non violent car la maîtrise des techniques permet de faire face aux situations de danger physique, et ainsi de rester maître de la situation. Avec le contrôle de soi vient la sécurité notamment par la confiance en soi, qui permet de rejeter la violence.

L'Aïkido est un art martial, et un art, quel qu'il soit, a besoin de techniques, de passion, de beaucoup de pratique et d’un réel savoir pédagogique pour sa transmission.
A ce titre, notre professeur, Georges Parmentier, ceinture noire 4ème DAN vient d’obtenir le B.E.E.S 2ème degré option aïkido (Brevet d'Etat d'Educateur Sportif 2ème degré).

Le BEES 2ème degré confère à son titulaire, dans l’activité sportive choisie, la qualification nécessaire au perfectionnement technique et à la formation des cadres (ceux qui encadrent l’activité sportive), ainsi qu’une qualification approfondie en gestion et promotion des activités physiques et sportives.
Pour être titulaire du BEES 2ème degré il faut préalablement être en possession du niveau de ceinture noire 4ème dan et avoir réussi deux ensembles d’épreuves : celles de la partie commune (à toutes les activités physiques) et celles de la partie spécifique (en l’occurrence l’aïkido).
Le BEES 2ème degré est un diplôme d’Etat de niveau II de la fonction publique (bac +5) permettant à son titulaire de satisfaire à des responsabilités de cadre supérieur dans l’encadrement des activités physiques et notamment propre à sa spécialité (aïkido).

Ainsi, Georges Parmentier, le professeur du Kenkyu Aïkido, titulaire du BEES 1er degré depuis plusieurs années (1994), devient au sein de la région Languedoc-Roussillon le seul professeur fédéral titulaire du BEES 2ème degré d’aïkido – diplôme le plus élevé en matière d’enseignement de l’aïkido.
Bien que relativement récent, notre club vecteur essentiel de la cohésion sociale, regroupe des pratiquants de tout âge (à partir de 15 ans), sexe et corpulence aimant tous pratiquer dans la joie et la bonne humeur.

Pour la pratique, nous disposons de 3 créneaux par semaine :
Lundi 19h-21h, Mercredi 19h-20h30 et Samedi 10h-12h.
Rejoignez-nous dès à présent sur le tatami !

Les renseignements peuvent être obtenus, soit directement au dojo (En face du Point Info Jeunesse) avenue du Roussillon, aux heures de cours, soit auprès du Président du club (Jérôme) au 06 10 07 39 17.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire